La bonne saison des poissons

Le « Choix de saison, Choix de raison » c’est aussi pour les produits de la mer !

Nous sommes habitués à avoir tout à disposition toute l’année. La ponte, la reproduction et la jeunesse des poissons sont pourtant des périodes clés et fragiles pour maintenir leur biodiversité, en plus des quotas de pêche. Voilà une liste non exhaustive des produits de la mer à mettre dans vos assiettes :

  • En hiver : Bar de ligne, Brochet, Chinchard, Congre, Coque, Coquille Saint-Jacques, Dorade grise, Églefin, Grondin rouge, Hareng, Huître, Langoustine, Lieu jaune, Lieu noir, Maquereau, Merlan, Poulpe, Sardine, Sole, Tacaud
  • Au printemps : Brochet, Chinchard, Coquille Saint-Jacques, Dorade grise, Églefin, Hareng, Homard, Langoustine, Lieu jaune, Lieu noir, Maquereau, Merlan, Saint-Pierre, Sardine, Thon blanc, Tourteau
  • En été : Anchois de Méditerranée, Calmar, Colin, Coque, Dorade grise, Églefin, Grondin rouge, Hareng, Homard, Langoustine, Lieu jaune, Lieu noir, Maquereau, Merlan, Moule de bouchot, Rouget, Rouget-barbet, Saint-Pierre, Sardine, Tacaud, Thon blancou Germon, Tourteau, Tourteau breton
  • En automne : Anchois de Méditerranée, Bar de ligne, Bulot, Calmar, Colin, Congre, Coquille Saint-Jacques, Dorade grise de ligne, Églefin, Grondin rouge, Haddock, Hareng, Huître, Langoustine, Lieu jaune, Lieu noir, Maquereau, Merlan, Moule, Palourde, Rouget barbet, Sardine, Tacaud

Source : http://www.mangerbouger.inpesweb2.msp.fr.clara.net/IMG/pdf/inpes_manger_bouger_pdf_produits_saison.pdf

Poisson

Choisir ses fruits et légumes au marché

Marchés des producteurs de PaysPour ceux qui ne jardinent pas à AOC, ou les jardiniers qui veulent compléter leurs paniers, le rendez-vous hebdomadaire du marché c’est sacré ! Mais les couleurs vives et le prix ne sont pas les seuls critères à exploiter pour choisir judicieusement ses fruits et légumes (de saison, bio, et produits localement évidemment).

Nos cinq sens sont mis à contribution :

  • la vue : la couleur des feuilles et la brillance de la peau des légumes, si c’est ce que l’on remarque en premier, c’est que ça a de l’importance !
  • le toucher : contrairement à ce que l’on nous a dit quand on était enfant, il faut parfois regarder avec les mains pour vérifier la fermeté, le poids ou la souplesse d’un fruit, sans pour autant les abîmer !
  • l’odorat : respirer à côté de melons ou de fraises, c’est comme une mise en bouche, les plus parfumés sont souvent les meilleurs (à condition qu’ils sentent bon) !
  • l’ouïe : écoutez les clients parler, ce qu’ils pensent peut être décisif, par exemple les mots « pourris » ou « infectes » conseillent d’aller voir un autre étal !
  • le goût : certains producteurs proposent de déguster avant d’acheter, il serait impoli de ne pas en profiter !

Calendrier 2013 des marchés de Gironde : http://www.gironde.fr/upload/docs/application/pdf/2013-02/calendrier_2013_marches_producteurs_de_pays_et_marches_a_la_ferme.pdf

Les vrais conseils sont par ici : http://cuisine.journaldesfemmes.com/magazine/pratique/0706-choisir-legumes.shtml !

Ces fleurs qui se mangent

On dit que tout est bon dans le cochon, et si tout était bon dans le jardin ? Nos fruits et nos légumes sont savoureux, alors qu’en est-il du côté des fleurs ?

Quelques exemples de fleurs (non traitées) comestibles :

  • en salade : capucine (entière), pensée (enlever le pédoncule), giroflée, œillet, pissenlit, tulipe (enlever étamines et pistil)
  • en infusion : chrysanthème (pétales et feuilles seulement)
  • en beignet : bourrache
  • en confiture : rose
  • en garniture : coquelicot (pétales seuls), yucca (pétales seuls)
  • en biscuit : souci
  • en soupe : violette
  • en sorbet ou glace : sureau
  • farcie : fleur (mâle) de courge, glaïeul

IMG_8337

Aucune donnée nutritionnelle n’est à ce jour disponible sur les fleurs. On pourrait cependant les rapprocher de certains condiments ou plantes-feuilles comme la salade (essentiellement composées d’eau et de minéraux).

Pas à pas : formation sur les sols

Pour ceux qui ont manqué la formation sur les sols, le paillage et l’eau dans le jardin, assurée par Manu, jardinier de Place Aux Jardins :

Dans la pédogenèse (formation du sol), les échanges gazeux sont importants entre les différentes couches (de la roche à la végétation). Il ne faut pas enfouir la matière organique (compost, fumier), mais la disposer en surface autour des plantes, car les racines en profondeur captent l’eau tandis que celles en surface captent les nutriments du sol.

L’humus a une fonction de stockage de l’eau et des nutriments libres, fonction améliorée par l’argile. Si le sol manque d’argile, il est possible d’en rajouter. Le paillage en surface tamponne les changements de climat (nuit/jour, météo), et limite les impacts de la pluie (tassement du sol, remontée du sable).

Il s’agit de nourrir le sol pour qu’il prenne soin des plantes à son tour, c’est l’un des principes de l’agro-écologie.

DSC_0027 DSC_0023

Barbecue partagé

Brouette Barbecue

  Brouette Barbecue

Demain, mercredi 10 juillet de l’an 2013, 191ème jour de l’année, AOC allume un barbecue (au cas où on aurait froid) dans une brouette spécialement conçue pour cet usage (cf. photo ci-dessus) à 19h30, et vous venez avec de quoi manger et boire pour festoyer l’arrivée du nouveau stagiaire, incarné en la personne de Sélim !

Et si vous n’êtes pas encore adhérent à l’asso, c’est une occasion, parmi tant, de venir nous rencontrer (http://aoc.asso.fr/l-association/le-calendrier/) !

PS : pour les plus vaillants, on arrose le jardin juste avant !

© Copyright Appellation Origine Campus - Theme by Pexeto