Rapport d’activités pour l’année 2011

Créée en février 2010, l’association AOC (Appellation Origine Campus), qui oeuvre à la mise en place, à l’animation et à la gestion de jardins partagés sur le campus bordelais, a vu son projet se concrétiser au mois de janvier 2011 avec la signature d’une convention d’occupation du terrain avec le SIGDU, sans l’aide duquel le jardin n’aurait jamais vu le jour. Le projet n’a, depuis lors, cessé de se développer et de s’enrichir à de nombreux points de vue, tandis que d’autres défis restent à relever.

  

1.  Des membres nombreux et d’horizons divers

Forte aujourd’hui de 53 adhérents, et d’une quinzaine de jardiniers, l’association a vu ses effectifs se consolider et se diversifier avec l’accueil de nouveaux membres tout au long de l’année, conformément à la vocation interuniversitaire, transcatégorielle et transgénérationnelle du projet qu’elle porte.

Ce sont désormais des étudiants de presque tout le campus, mais également des personnels administratifs ou techniques, des enseignants ou encore des riverains qui nous rejoignent régulièrement.

Enfin, la mise en place, récente, du site internet de l’association – sur http://aoc.asso.fr – doit permettre de communiquer plus largement sur le projet. Toujours en construction, nous prévoyons d’y inclure un carnet de bord du jardin afin d’améliorer les échanges de savoirs et les partages d’expérience.

La liste de diffusion et les planning hebdomadaires conservent par ailleurs toute leur utilité pour organiser les sessions de jardinage et réunir le plus grand nombre d’entre nous.

Bien sur, tout cet attirail virtuel ne remplace pas la convivialité et la spontanéité des rencontres in situ.

2. Un projet durablement enracinée sur le campus et dans la vie associative locale

Désormais connue et reconnue, l’association apparaît aujourd’hui comme un acteur majeur de la vie associative sur le campus et, plus généralement, dans la vie locale.

C’est ainsi, par exemple, qu’elle a été invitée à tenir un stand lors du dernier Printemps du Bourgailh à Pessac, ou à participer à une conférence sur la gratuité, organisée par l’Atelier de Mécanique Générale Contemporaine à Pessac en novembre dernier. AOC est par ailleurs membre de la Commission Développement Durable de l’Université Montesquieu-Bordeaux IV.

Son action en faveur d’un projet original, convivial, vecteur de lien social et s’inscrivant dans une démarche de développement durable a eu à plusieurs reprises les honneurs de la télévision (TV 7 du 12 avril 2011) et de la presse locales (Sud ouest du 13 avril et du 9 novembre 2011).

Son projet a ainsi été récompensé par l’attribution, par le Conseil général de la Gironde, du Trophée Agenda 21 de la Gironde dans la catégorie association.

 3.  Des partenariats institutionnels consolidés

De nombreux partenaires publics ont accepté de subventionner le projet, reconnaissant ainsi son caractère d’intérêt général : la communauté urbaine de Bordeaux, la région Aquitaine, la ville de Pessac, l’université Bordeaux 4, le CROUS de Bordeaux – Aquitaine ainsi que la Fondation pour la Nature et l’Homme.

L’association poursuit par ailleurs son partenariat entamé avec le CROUS en faveur de la promotion de la consommation de fruits et légumes de saison au sein des restaurants universitaires.

L’installation de composteurs dans les villages universitaires est toujours au programme, mais demeure en suspend faute de temps et de personnes pour s’impliquer dans cette action.

   

 4.  Une action pérenne

Plusieurs investissements ont pu être d’ores et déjà réalisés grâce aux premières subventions, et au dynamisme des membres de l’association : installation d’une clôture, achat d’outils et de graines.

D’autres sont prévus, et seront réalisés rapidement, notamment l’installation de récupérateurs d’eau reliés au bassin de rétention d’eau d’EDF, la construction de toilettes sèches et, en mars, d’une cabane de jardin d’une superficie de 12m2 .